Travail et salaires, ce qui change en 2016

Publié le 13/01/2016

Certains changements interviennent chaque année. Il en est ainsi de la revalorisation du Smic, du Smic hôtelier, de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou encore des frais de repas...

Certains changements interviennent chaque année. Il en est ainsi de la revalorisation du Smic, du Smic hôtelier, de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou encore des frais de repas. Mais le début 2016 se caractérise aussi par plusieurs nouveautés à prendre en compte : mise en place de la mutuelle obligatoire en entreprise, entrée en vigueur de la prime d'activité …


Si de nombreux changements sont applicables le 1er janvier, une année civile est traditionnellement marquée par de nombreuses annonces : montants des indemnités de stages ou de l'allocation adulte handicapé (AAH) qui seront dévoilés en septembre, montant de la prime de Noël 2016 rendu public au mois de décembre…


Pour illustration, le Smic 2016 connaît une hausse de 0,6% pour atteindre un montant horaire brut de 9,67 €. Autre exemple, depuis le 1er janvier, la prime d'activité pour les bas salaires remplace la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA activité. Les bénéficiaires devront déclarer auprès de la CAF ou de la MSA (régime social agricole) leurs revenus d'activité et de remplacement touchés lors du trimestre précédent. Le montant de la prime est calculé sur 3 mois fixes.


Prévu par la réforme des retraites (2013), le compte personnel de prévention de la pénibilité a vu partiellement le jour en 2015, avec 4 facteurs de pénibilité reconnus : travail de nuit, travail répétitif, horaires alternants, travail en milieu hyperbare. 6 autres facteurs seront pris en compte au 1er juillet 2016 : manutentions manuelles de charges, postures pénibles, vibrations mécaniques, agents chimiques dangereux, températures extrêmes, bruit.

Voir toutes les actualités